2 jours & 2 circuits pour l'édition 2017 du Rallye de Paris

2 JOURS, 2 CIRCUITS, 1 RALLYE

Dès jeudi 9, les participants du premier rallye de la saison Rallystory étaient invités à récupérer leurs dossiers dans l'un des six centres concept Audi dans le monde : l'"Audi City Paris" de la place du Marché St Honoré.
Fort de ses 200 rallyes qui ont rassemblé plus de 20 000 participants, Rallystory y présentait le programme de son 30ème anniversaire ; et Audi démontrait les millions de configurations possibles de ses modèles grâce aux technologies digitales de dernière génération.

Rendez-vous était donné samedi matin au circuit F1 de Magny-Cours, à l'hôtel "Le Paddock", pour finaliser les inscriptions et regrouper les voitures par plateaux pour une première journée de roulage, avec le choix de s'inscrire, ou non, aux épreuves de régularité. L'opportunité pour les équipages de perfectionner leur pilotage, peaufiner un dernier réglage, rôder leur auto en vue des prochains rallyes, ou faire un reportage à l'instar de Cédrik André, pilote de la nouvelle JAGUAR F-TYPE SVR Coupé pour "Top Gear magazine" France.

Comme l'année précédente, dès 9h00, "Audi Bauer Paris Driving Academy" ouvrait les hostilités. Puis, selon la formule des plateaux séparés, très appréciée des pilotes, les plus anciennes automobiles s'élançaient : Porsche 356 ATZ, Ford Mustang, Jaguar Type E, Ferrari Dino 308 GT4, GTS, Austin Healey 3000. Les GT prenaient la suite comme les Ferrari California T, Lamborghini Huracan, MCLaren 675 LT Spider, Lotus Exige Sport 350, Porsche 991 GT3 RS. Seule une casse moteur sur la Jaguar Type E n°6 obligeait son équipage à poursuivre en voiture de location.

Cette première journée ensoleillée s'achevait par une liaison de 160 kms à travers le Parc Naturel Régional du Morvan via des parcours distincts pour chaque classe. Pour autant, Classiques et GT se retrouvaient au Château de Meursault pour le CP d'arrivée avant de rejoindre leur hôtel à Beaune.

Les équipages étaient ensuite conduits en autocar au château de Meursault pour le dîner de Gala où, tradition française oblige, les attendaient une dégustation des meilleurs vins suivie d'un menu gastronomique où accord plats et vins était respecté ; une soirée particulièrement appréciée des convives Suisses, Allemands ou Belges.

Le dimanche matin, après une liaison de 55 kms à travers les vignobles de Pommard, les protagonistes investissaient le circuit de Dijon-Prenois en cours de modernisation -la fin des travaux est attendue courants 2018- pour une nouvelle journée de roulage.

10h30, le premier plateau constitué des Classiques inaugurait cette deuxième journée circuit, suivi du plateau GT. Un seul incident devait troubler la matinée : une fuite d'huile sur l'Alfa Roméo 2000GTV n°9 de 1972. A midi le coup d'envoi était donné pour l'épreuve de régularité, pendant que le restaurant ouvrait ses portes pour le déjeuner. A 13h30 les pilotes rentraient sagement au paddock pour attendre avec impatience le classement définitif affiché au motor-home Rallystory, suivi de la remise des prix.

Puis, sous l'œil vigilant des commissaires de piste du circuit, étaient ouvertes les deux heures de piste libre qui clôturent traditionnellement le Rallye de Paris.

Un weekend circuit d'ouverture de saison placé sous d'aussi bons auspices augure du meilleur pour le programme-anniversaire Rallystory 2017 !

RALLYSTORY La passion automobile depuis 30 ans.